pali


pali

pali, ie [ pali ] n. m. et adj.
• 1815; mot hindi
Ancienne langue religieuse de l'Inde méridionale et de Ceylan ( sanskrit). Adj. Langue palie. ⊗ HOM. Palis.

pali nom masculin Langue indo-aryenne moyenne, proche du sanskrit et qui est la langue religieuse du bouddhisme méridional. ● pali (homonymes) nom masculin palis nom masculin pâlis forme conjuguée du verbe pâlir pâlit forme conjuguée du verbe pâlir pâlît forme conjuguée du verbe pâlir pallie forme conjuguée du verbe pallier pallient forme conjuguée du verbe pallier pallies forme conjuguée du verbe pallierpali, palie adjectif Relatif au pali. ● pali, palie (homonymes) adjectif palis nom masculin pâlis forme conjuguée du verbe pâlir pâlit forme conjuguée du verbe pâlir pâlît forme conjuguée du verbe pâlir pallie forme conjuguée du verbe pallier pallient forme conjuguée du verbe pallier pallies forme conjuguée du verbe pallier

pâli
n. m. (Asie du S.-E.) Ancienne langue de l'Inde, très proche du sanskrit, et langue sacrée du bouddhisme theravada. (V. bouddhisme.)

⇒BALI, PALI, (PALI, PÂLI)subst. masc. et adj.
LING. Langue sacrée de l'Orient dans laquelle sont rédigés les livres de la religion bouddhiste.
Emploi adj. Relatif à cette langue, rédigé dans cette langue.
Rem. 1. Certains dict. comme l'Ac. 1835 le font inv., LITTRÉ se référant à Burnouf, célèbre traducteur, l'accorde. 2. Attesté dans Ac. 1798, Ac. 1835 (pâli), Ac. Compl. 1842 (pali), BESCH. 1845 (bâli ou pâli subst. masc. ou bâlie subst. fém.), Lar. 19e (s.v. bali qui renvoie à pâli), LITTRÉ (pâli), Ac. 1878 (pali), GUÉRIN 1892 (pâli). Lar. encyclop. définit ce mot comme une ,,langue négro-africaine du Cameroun central`` et renvoie à Soudanais.
Prononc. et Orth. Dernière transcr. dans DG : ba-li. Var. bali, bâli, pali, pâli, cf. rem. supra. Étymol. et Hist. Av. 1752 adj. ling. « nom de la langue sacrée de l'île de Ceylan » (Le Clerc dans Trév. 1752 : Il n'y a presque personne dans le royaume de Siam qui ne fasse sa priére tous les jours en langue Balie. C'est la langue de leur religion, comme la latine l'est de la religion Romaine); av. 1752 subst. masc. (Abbé de Choisy, ibid. : Le Bali est comme le latin parmi nous); renvoi à Pâli dep. Ac. 1835. Bali ou pâli, mot indien désignant la lang. sacrée appartenant au Prâkrit et dans laquelle sont rédigés les écrits bouddhistes (v. M.-A. PEI, F. GAYNOR, Dictionary of linguistics, London, 1958).

pâli ou pali, ie [pali] n. m. et adj.
ÉTYM. 1826, Burnouf et Lassen, Essai sur le pali…; du pâli pāli-(bhāsā) « langue (bhāsā) des textes canoniques (pāli) », t. adopté par les Occidentaux (par l'intermédiaire du hindī ?).
Ancienne langue, principalement religieuse, de l'Inde méridionale et de Ceylan. || Le pâli appartient comme les prâkrits au stade dit « moyen-indien » des parlers aryens de l'Inde. || Canon bouddhique en pāli.REM. On trouve aussi la forme bali; les spécialistes écrivent pāli.
tableau Classification des langues.
Adj. (1868, Littré). || Langue, littérature palie. || Textes palis.REM. L'emploi de pâli, adj. invar., est aujourd'hui le plus fréquent (→ cit.).
0 (…) Chan, Siamois et Laotiens se sont convertis au bouddhisme et ont admis nombre de mots pāli : cette intrusion de dissyllabes d'origine cambodgienne et de polysyllabes d'origine pāli a donné au Siamois un aspect particulier.
A. Meillet et M. Cohen, les Langues du monde, p. 572.

Encyclopédie Universelle. 2012.